recherche

Search form

Subtotal20,85 €
TVA 5.5%1,15 €
Prix22,00 €
SKU:
2706

Format: 

155x240 mm
614 pages
Broché
Dom Guy OURY
Marie de l'Incarnation (1599-1672)

(En coédition avec les Presses de l'Université Laval à Québéc)
La première biographie à caractère scientifique de la célèbre ursuline, par un des meilleurs connaisseurs des origines religieuses du Canada français.

Marie de l'Incarnation mourut le 30 avril 1672 dans le couvent fondé par elle à Québec au cœur de ce nouveau monde qui avait été depuis la Noël 1633 le centre de toutes ses pensées et de tous ses désirs.

Cinq ans plus tard, son fils, dom Claude Martin, assistant du Général de la Congrégation bénédictine de Saint-Maur, révélait au monde les secrets d'une vie d'intimité avec Dieu dont la profondeur ne cessera de stupéfier tous ceux qui prendront connaissance des écrits de l'Ursuline. Sa Vie de la vénérable Mère  Marie de l'Incarnation, parue en 1677 (et dont le fac-similé est disponible à nos éditions) n'est pas une biographie de type classique, mais une compilation de documents autobiographiques s'éclairant les uns les autres et accompagnés d'un commentaire où le Bénédictin se propose d'expliciter la pensée et la doctrine de sa mère. Dans les années qui ont suivi, il a publié la Correspondance de sa mère (1681) et divers écrits qu'il ne se fit pas faute de retoucher ou même de remanier.

Les biographies parues après la mort de la sainte, tant au Canada qu'en France se basaient le plus souvent exclusivement sur les écrits publiés par dom Claude Martin. Aussi, lorsque Henri Bremond présenta Marie de l'Incarnation dans le sixième tome de sa monumentale Histoire littéraire du sentiment religieux en France au XVIIe siècle, en 1922, ce fut une révélation pour beaucoup. L'on comprit alors la nécessité d'une étude critique des sources pour mieux connaître cette grande figure spirituelle. Dom Albert Jamet, moine de Solesmes, s'attela à cette tâche mais quand il mourut, le 24 août 1948, à l'Hôtel-Dieu de Québec, la biographie qu'il projetait n'était qu'à l'état d'esquisse.

Dom Guy-Marie Oury, moine de Solesmes,  a repris avec brio le flambeau de son confrère et nous donne ici la première biographie à caractère scientifique et conforme aux exigences de la critique historique moderne de la fondatrice des ursulines de Québec, avec une abondante annotation. Il nous dresse le portrait à la fois fascinant et attachant de cette femme qui a voulu aller jusqu'au bout de l'Amour.