recherche

Search form

Octobre 2015 - Dédicace de l'église abbatiale

Dom Guéranger, L'Année liturgique, Pentecôte 6

« Seigneur, j’ai aimé la beauté de votre maison, et le lieu dont vous avez fait l’habitation de votre gloire » : que cette parole demeure en nous comme le parfum de l’auguste solennité de la dédicace. Votre maison, ô Dieu, c’est notre église, ineffablement belle du rayonnement des mystères divins. Qu’était près d’elle le tabernacle, abritant l’arche de l’alliance du Sinaï ? et pourtant sa pensée remplissait l’âme de David au désert et le faisait défaillir, semblable au cerf qui soupire après l’eau des fontaines. Apprenons de nos pères des siècles de l’attente à aimer les parvis du Seigneur.

Pourtant, chrétien, l’exil dont souffrait David ne saurait t’atteindre ; car tu es devenu au baptême le sanctuaire de Dieu. Que ce jour de dédicace te rappelle les consécrations qui t’enlevèrent à toi-même, pour faire de toi le temple de l’Esprit-Saint, pour te donner au Christ, avec lequel ta vie est désormais cachée dans le très doux et très fécond secret de la face du Père. Sache entourer dans ton âme la Trinité sainte des hommages que réclame sa présence.

Enfin, âme baptisée et consacrée, rappelle-toi que tu n’es pas seule au banquet de l’amour de ton Dieu ; que la divine charité qui t’unit au Christ Époux doit aussi te joindre à ses membres, et t’appareiller, pierre animée, préparée ici-bas pour la place qui sera tienne un jour dans l’édifice du sanctuaire des cieux. Sache t’adapter à l’Église vivante, vibrer à l’unisson de la grande Épouse, t’essayant à l’éternité, où ton unique et bienheureux emploi sera de glorifier comme elle Dieu, Père, Fils et Saint-Esprit, dans les siècles des siècles.